COMMENT RéALISER UN DEVIS PHOTO ?

LIRE L'ARTICLE

COMMENT FAIRE UN DEVIS PHOTO ?

Dans cette article, vous allez voir comment je construis un devis photo de A à Z.

Vous allez apprendre comment réaliser un devis, ce qu’il faut mettre dedans, comment vous faciliter la tâche, quelles rubriques insérer, les mentions légales…

Vous allez également découvrir la chose la plus importante à savoir quand vous réalisez un devis photo pour convertir plus souvent.

Enfin je vais vous offrir un bonus gratuit qui va vous guider dans la création de vos devis.

Alors avant de commencer, une fois n’est pas coutume, je voulais dire un petit mot pour préciser que cette article est écrit avec mon expérience, et l’expérience ça évolue. Rien n’est gravé dans le marbre.

Également, je ne suis pas juriste, alors tout est à prendre avec des pincettes .. m’enfin j’ai bossé un peu quand même !

A quoi sert un devis photo ?

A quoi sert un devis photo ?

Proposer un tarif à votre client

Vous ne pouvez pas vendre une prestation si le prix n’est pas déterminé à l’avance.

Un devis n’est pas obligatoire pour une activité de photographie par contre “l’affichage de vos tarifs” oui.

Vous ne pouvez pas faire genre, je réalise une prestation et ensuite “SURPRISE ! voici combien vous me devez.”
Sans compter que rare sont les clients qui vont vous engager sans connaître votre tarif à l’avance.

C’est d’ailleurs en général une des premières questions des clients et c’est une préoccupation bien normal !

Contractualiser  la prestation photographique

L’engagement du photographe et du client

Quand vous réalisez un devis pour un client, gratuitement ou non, celui-ci n’est pas engagé. Vous par contre vous l’êtes !
Si vous pratiquez un tarif trop bas et que vous vous en rendez compte après coup, c’est mort, vous êtes engagé. (oui, c’est du vécu et c’est une erreur que j’ai faite à plusieurs reprises !)
Si vous n’avez pas du tout envie de réaliser la prestation, vous avez intérêt à trouver une échappatoire ou alors vous proposez un tarif très élevé si cela vous dit😉 !
Attention, si le client accepte, c’est-à-dire : inscrit la date d’acceptation, écrit la mention “bon pour accord”, et signe, c’est encore mort !
Vous êtes engagé !

Juridiquement, il s’agit d’une offre de contrat qui lie celui qui l’a émise.

Formaliser votre proposition

Oui, un devis, du coup, c’est une proposition commerciale et donc évidemment une proposition de prix, mais pas que.

Il va permettre de border tout ce que vous proposez au client.

Si le client veut plus de service après la prestation sans que cela ne rentre dans le cadre du devis, vous pourrez donc lui faire une nouvelle proposition pour des services supplémentaires.

Il va vous permettre de détailler vos services et de vous démarquer par une proposition singulière par rapport à vos concurrents.

Cela va vous permettre de signifier à votre client que vous avez bien compris son problème et comment le résoudre. Cela peut faire une grande différence pour lui !

Imaginez que le client soit une société qui vend des peintures. Il souhaite que vous réalisiez des photographies d’une maison qui a été repeinte récemment avec son produit. (oui, c’est encore du vécu)

Qu’est-ce qui va être important pour lui ?
Il va vous le dire, mais vous pouvez déjà l’imaginez : respect des couleurs, Respect des textures, Rendu propre et sans tâche (donc pas mal de post-production), “Belle lumière”.Etc..

DEVIS = ENGAGEMENT + PROPOSITION TARIFAIRE + DÉTAIL DE LA PRESTATION DANS UN CADRE + PROPOSITION COMMERCIALE POUR VOUS DÉMARQUER


Comment faire un devis photo ?

A partir de maintenant vous allez découvrir tout ce que doit contenir un devis photo et au delà comment réaliser un devis photo correctement pour convertir plus, c’est à dire augmenter les chances que votre client signe la prestation.

Vous pouvez d’ors et déjà récupérer le devis au format pdf que je vous ai mis en exemple. Il va servir de base ici.

LA NEWSLETTER DE MONSIEUR PHOTOGRAPHE
OUI JE VEUX RECEVOIR MES RESSOURCES OFFERTES !

Pour recevoir :
Une mini-formation vidéo GRATUITE (Les 7 Piliers de la réussite d'un photographe professionnel),
Un Ebook GRATUIT (Photographe Professionnel, devenir freelance, en vivre),
un exemple de DEVIS et des presets LIGHTROOM gratuits !
Et ne pas louper les derniers articles.

Adresse e-mail non valide

Je vous propose, avant de parler du point le plus important, au moins de commencer par les mentions légales obligatoire.
L’exemple du devis est pour une micro-entreprise, je vous le décortique entièrement.

L’entête du devis

L’intitulé :

Les couleurs, on s’en fout, mais j’ai évidemment utilisé ici le code couleur du blog. Le logo, ça fait pro, mais en fait, on peut s’en foutre aussi.
La mention “DEVIS” est importante, elle définie le document et surtout elle est obligatoire. Vous devez pouvoir également l’intituler “proposition de prix”.

Le numérotation et la date

Vous voyez qu’à coté, j’ai mis un numéro de devis du type “Année puis numéro”. Cela permet au client d’avoir un repère dans les correspondances et de vous y retrouver dans vos archives.
La numérotation d’un devis n’est pas soumis au même règle que celle d’une facture mais rien ne vous empêche d’utiliser un système similaire.
Le plus important, vraiment important est la date d’émission du devis et soit une date de validité, soit une durée de validité.
Vous n’avez pas envie qu’un client revienne vers vous plusieurs mois après avec un devis qui serait obsolète.

Votre nom, coordonnées, numéro SIRET

Bon, ai-je besoin d’en dire plus ?
Oui, j’ajoute également le numéro de Registre des métiers. Comme c’est obligatoire sur les factures et que je me sers du devis pour établir la facture, l’en-tête est déjà toute faite !
Ici, je le rappelle, on est dans le cas d’un devis pour une micro entreprise.  Si l’entreprise est une société il faut ajouter la forme juridique de l’entreprise (EURL, SARL, SA…) et le montant du capital social.

Le client, ses coordonnées et votre contact (le demandeur)

J’ajoute également le numéro de siret du client si c’est une société. Si vous ne l’avez pas, une simple recherche sur Google permet de le trouver. Vous tapez par exemple “société nom de l’entreprise siret”.
J’inscris également le nom de mon interlocuteur et le moyen de le contacter pour 2 raisons : le retrouver facilement dans mes archives, accélérer le processus du coté client.
Souvent, ils sont plusieurs dans les services, au moins là ils savent qui gère le dossier. Enfin, c’est ce que je me dis.

L‘objet du devis

Ici, on entre dans le cœur du devis !

Avant de continuer  sur cette partie essentielle, il faut que je vous parle du plus important pour réaliser un devis : bien comprendre la demande du client d’une part et bien comprendre le besoin du client d’une autre part.

Votre boulot va être déjà de comprendre sa demande, car les e-mails peuvent être parfois très succincts. Cela nécessite souvent de décrocher votre téléphone !Plus vous allez cerner la demande, plus vous pourrez border correctement votre proposition de services.

Parfois, il arrive que vous vous rendiez compte que la demande ne colle pas à une réalité.
En effet, il arrive parfois que le client ne sache pas ce qu’il veut.
Pas dans le sens de l’indécision, mais plutôt du fait qu’il ne soit pas spécialiste de la photographie et ne connaît pas les contraintes de certaines prises de vue, ce qui est réalisable ou non, le temps que peut prendre la post production…

Détailler et border sa prestation

Pour moi, il est important de détailler un minimum, mais pas de trop pour éviter le chipotage.
Encore une fois cette exemple de devis est très personnel. Vous pouvez tout fait réaliser un devis qui sera certainement plus clair avec moins de rubriques.
Voici les sous parties de mes devis :

MISE EN OEUVRE

Si la demande nécessite une date de réalisation, je la note. Si la date change, en cours de route, on ne sait jamais. Je note également dans ce cas la mention “sous réserve de disponibilité à la date d’acceptation du devis“.

J’inscris aussi toujours le ou les lieux de la prestation. Si jamais le lieu change, le devis est donc caduque.

Déplacements : j’indique ici le nombre de déplacements, éventuellement le forfait kilométrique.
C’est également important :
Imaginez que vous êtes censé vous déplacer une fois mais que le client vous demande de venir une fois supplémentaire, par exemple sur un reportage corporate, car tel jour une personne était absente. Vous pourrez alors facturer votre nouvelle prestation.

Préparation : pensez à facturer les heures si des réunions de préparations sont prévues.

PRISES DE VUES

Je détaille ici le sujet photographique : Exemple Un immeuble d’habitation de 4 étages.
Si le client à un cahier des charges avec des conditions comme “un beau temps”, je le note dans cette partie.
Ici, vous pouvez également noter le nombre de photographies minimum que vous allez livrer, le type de plan que vous allez faire…
Enfin, vous pouvez donner un nombre d’heures de prise de vues avec une quantité et un taux horaire.
Pour ma part je préfère utiliser un forfait à la demi-journée ou à la journée.

POST PRODUCTION NUMÉRIQUE

J’ai plutôt l’habitude d’intégrer cette partie avec les prises de vue et de faire un forfait global.
Cependant, c’est parfois très particulier et il faut le signifier au client dans votre proposition commerciale.
Pensez également à bien cadrer le nombre de retouches comprises si besoin pour éviter les aller-retours infinis pour des packshots par exemple.

LIVRAISON

J’indique ici le type de fichiers qui sera livré et de quelle manière.
Si il y a des impressions ou album, c’est aussi ici que je le chiffre.

ÉVENTUELLE RÉDUCTION

Si pour une raison ou une autre, vous appliquez une réduction ou un avoir, indiquez le.
Partez de votre prix de base et indiquez que vous consentez à une réduction.
Cela montrera la vrai valeur de votre travail.

CESSIONS DES DROITS

Vous allez indiquer ici les conditions de cession des droits d’utilisation à votre client.
Il faut indiquer une durée d’utilisation maximale, un nombre d’exemplaires de reproduction, par exemple si vous vendez des photos pour un catalogue, une zone géographique (ex: La France, L’Europe, Le monde entier) un ou des supports (exemple : site internet, flyer…).
Ce n’est pas la même chose de vendre les droits d’utilisation des photos pour un site internet ou pour une campagne de pub en 4 par 3 !

OPTIONS (page n°2)

Les options, c’est comme son nom l’indique, les prestations optionnelles que le client peut accepter ou non.
Par exemple, il m’arrive de proposer sur un reportage architecture une option pour une ou plusieurs photographies à l’heure bleu.
Il faut alors recalculer le montant total du devis.

À propos du montant total, il doit être indiqué le montant HT, le montant de la TVA et enfin le montant TTC.
Le total TTC est le TOTAL HT si vous êtes en franchise de TVA (Je parle de cela dans mon Ebook offert), et dans ce cas il faut ajouter la mention “TVA non applicable –  Art. 293 B du CGI “.

La partie finale du devis

Après tout cela, j’ajoute des conditions générales de vente.
Cela à le mérite de rappeler au client les pénalités en cas de retard.
Vous avez plusieurs options possibles : un pourcentage qui est le Taux de la BCC ou un pourcentage qui est 3 fois le taux de l’intérêt légal  + des frais de recouvrement éventuels avec de toute façon un forfait à 40€.
(voir ici : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23211)
Ces conditions viennent également rappeler les obligations du client et les règles de la propriété intellectuelle.
Il me semble que j’avais copié cela sur le site de Me Joëlle Verbrugge.

J’ajoute également mon RIB.
Pour 2 raisons, le coté pratique comme je reprends l’ossature du devis pour la facture. Et pour certains clients qui font des fiches fournisseurs quand le devis est accepté. Tout le monde gagne du temps.

Et enfin la partie acceptation du devis, avec la date et la signature de l’entreprise ou du particulier précédé de la mention lu et accepté. C’est aussi ici que le client valide ou non les options.
Il faut d’ailleurs parfois proposer une option 1, une option 2, option 1 + option 2, etc..

Comme je vous l’ai dit, il n’y pas une seule manière de faire un devis, les seules choses obligatoires sont les mentions légales et le prix à fixer en fonction d’une référence (taux horaire, forfait, quantité de produits …)
Alors je vais quand même vous donner une dernière info que j’ai oubliée ! Vous avez vu que mes pages sont numérotées. Pour moi cela a son importance et j’ajouterai même en pied de page le numéro du devis pour être sûr que tout est dans les clous.
Écrire cet article m’a permis de réfléchir à ma façon de réaliser un devis, en réalité cela a été un véritable exercice.

LA NEWSLETTER DE MONSIEUR PHOTOGRAPHE
OUI JE VEUX RECEVOIR MES RESSOURCES OFFERTES !

Pour recevoir :
Une mini-formation vidéo GRATUITE (Les 7 Piliers de la réussite d'un photographe professionnel),
Un Ebook GRATUIT (Photographe Professionnel, devenir freelance, en vivre),
un exemple de DEVIS et des presets LIGHTROOM gratuits !
Et ne pas louper les derniers articles.

Adresse e-mail non valide
PARTAGEZ CET ARTICLE !
COMMENTAIRES
EXPAND

[…] écrit un article complet sur la façon de faire un devis photo.  Un des axes importants dont je parle dans cet article est de bien définir les contours […]

Participer en commentant