LES PHOTOGRAPHES VUS PAR LES CLIENTS

Quand on est photographe professionnel, il arrive de se retrouver devant des situations cocasses et parfois agaçantes.
Ils se trouvent que certains clients peuvent avoir une image assez faussée du métier de photographe.
Entre le temps du photographe qui semble ne rien coûter, l’idée qu’un photographe ne fait qu’appuyer sur un bouton…
C’est pour cela qu’il est important de bien baliser un devis et que tout soit clair avec les clients avant la réalisation d’une prestation.
Je vous propose ici 5 exemples et une infographie finale sur le sujet.

Le photographe MAGICIEN 🧙

C’est bien connu, avec photoshop, le photographe peut tout faire, et tellement facilement comme transformer un morceau de pizza en mannequin.
Parfois les clients ont l’impression que c’est une baguette magique qui permettra de tout faire en “post-prod”.

Il m’arrive fréquemment de rappeler à certains clients qu’une photographie se prépare, qu’il y a certaines conditions à respecter, par exemple une pièce rangée ou de ne pas garer les voitures devant la devanture d’un magasin.

Et on me répond toujours : “Oui, bien sûr !”.
Et assez souvent, c’est la cata quand j’arrive sur place.

Ainsi un client, qui m’avait envoyé, prendre en photo un immeuble rénové mais en réalité toujours en travaux, voulait que je face sous photoshop le crépie et que j’enlève les échafaudages.

Le photographe MILLIONAIRE 💰

Et là, il y a 2 gros points que je voulais aborder !

Le client qui pense que la totalité de votre facture va dans votre poche

Entre mauvaise fois et ignorance, selon que le client est une entreprise ou un particulier, il est de temps en temps nécessaire de faire un peu de pédagogie.
Non, les 1000€ de la facture ne sont pas la rémunération du photographe : il y a les charges, les impôts, le matériel, les déplacements, les heures de post-traitements, les assurances… et j’en passe. Au mieux, un photographe gagne 40/50% de ce qu’il facture. AU MIEUX ! Et il faut ramener cela aux nombre d’heures de travail.

Le numérique ne coûte rien

C’est la fausse impression que peuvent avoir beaucoup de personne.
Il est parfois difficile de donner de la valeur à un bien immatériel, à une image numérique.
En réalité la photographie numérique coûte plus cher que ne coûtait l’argentique : boitiers et objectifs hors de prix, matériel informatique nécessaire, disque dur, location de logiciels, etc.
Et un boitier numérique s’use également plus rapidement, en partie car il est énormément plus sollicité.

Le photographe vu comme un SUPER-HEROS 🦸🏽‍♂️

Oui, il y a parfois un gouffre entre les attentes des clients et certains principes de réalité.

Certains clients veulent TOUT et TOUT DE SUITE.

Par exemple après un shooting d’une demi-journée : “Vous nous envoyez les photos ce soir, merci”.
C’est au photographe de faire de l’éducation.
C’est à lui d’expliquer son travail d’editing et de post-traitement.
D’ailleurs, la personne qui vous demande cela croit souvent bien faire.
Et c’est rarement la personne qui est à l’origine de la commande.

D’autres estiment eux-mêmes la durée de votre shooting ou reportage.
Evidemment à leur avantage.
Avant un devis, un client m’avait dit : “J’estime la durée du reportage à 30 minutes.”
Alors que moi, je l’estimais plutôt à 1h30, en comptant les imprévus. Et il y a toujours des imprévus.

C’est la même chose pour le nombre de photos attendues : “Vous serez présent 1 heure, nous attendons 600 photos… minimum !”
Evidemment j’exagère, personne ne m’a jamais demandé cela.
Mais c’est l’impression que cela me fait parfois.

L’ACROBATE 🧗

Oui, il faut parfois être sportif pour réaliser certaines prises de vue.
Le photographe doit toujours se débrouiller pour réaliser ses photos.
Alors, hors de question de réellement faire de l’escalade.
Une photo ne vaut pas notre santé.

Ce que j’entends par là, c’est plutôt les photographies impossibles à réaliser pour un être humain seul.
L’exemple qui me vient le plus en tête c’est un responsable de communication qui me montre un rendu 3D de l’agence d’architecture.
Il veut exactement la même photo !
Les problèmes :

  • les vues 3D en architecture sont en général vu de hauteur : donc il faut un mat photo ou un drone.
  • Les vues en 3D sont réalisés dans un environnement idyllique. Bien souvent quant le photographe intervient la végétation n’est pas du tout la même.
  • Les réalisations virtuelles d’architectes ne tiennent pas compte des autres bâtiments présents. Le photographe n’a pas assez de recul ou ne peut absolument pas avoir le même point de vue.
  • Il y a toujours des différences entre un projet et sa réalisation.

Bref, le photographe-acrobate est le cousin du super-hero, un photographe idéalisé.

Et bien sûr, les photographes professionnels sont PHILANTHROPES 👼

C’est un métier passion !
Les photographes aiment prendre des photos.
Les photographes pros adorent former les clients gratuitement.
Et donner des conseils sur le choix d’un boitier au service communication est son kiffe absolu.

ET BIEN SÛR, la célèbre et sempiternel phrase :

On écrira votre nom, ça vous fera de la visibilité !

déjà 5 clients cette année !

Dois-je rappeler que c’est déjà obligatoire dans la loi ? (Loi N°92-597 du 1er juillet 1992)

Le temps du photographe n’est pas gratuit.
Oui, nous vendons la plupart du temps un produit “virtuel”.
C’est une prestation, un savoir faire et du temps de travail.
Et donc, cela se paie.
Les photographes sont comme tout le monde.
Ils ont besoin de manger, de se loger, de s’habiller, etc.

L’infographie

Je résume tout de cela dans l’infographie ci-dessous.
Pour la partager : cliquer sur un des 3 réseaux sociaux qui s’affichent que le bandeau de gauche ou scroller vers le bas et cliquez !

LA NEWSLETTER DE MONSIEUR PHOTOGRAPHE
OUI JE VEUX RECEVOIR MES RESSOURCES OFFERTES !

Pour recevoir :
Une mini-formation vidéo GRATUITE (Les 7 Piliers de la réussite d'un photographe professionnel),
Un Ebook GRATUIT (Photographe Professionnel, devenir freelance, en vivre),
un exemple de DEVIS et des presets LIGHTROOM gratuits !
Et ne pas louper les derniers articles.

Adresse e-mail non valide
SHARE THIS STORY
COMMENTAIRES
EXPAND
Participer en commentant