Comment devenir photographe de mariage ?

LIRE L'ARTICLE

Photographe de mariage : comment on le devient ?

Vous en êtes à un point où vous vous dites “Pourquoi ne pas gagner de l’argent avec la photographie ?”

Vous aimeriez faire de votre passion pour la photographie une activité professionnelle ?

Vous en avez peut-être marre de votre travail salarié ou vous avez envie de mettre du beurre dans les épinards ?

Vous voulez augmenter vos revenus pour vous offrir ou offrir à votre famille des vacances ?

Vous voyez plus loin et souhaitez tout simplement avoir plus de temps libre pour vous ou avec vos proches ?

La photographie de mariage vous attire.

Vous vous dites que le reportage photographique de mariage est une activité complète et vous permettrait de travailler le week-end en conservant votre activité salariée.

Et vous avez raison, je suis passé par toutes ces étapes.

Seulement vous vous posez aussi des questions :

  • de quel matériel ai-je besoin ?
  • quels sont les bases du métier de photographe de mariage ?
  • et comment trouver mes premiers clients ?

Et puis peut-être vous dites vous que vous n’êtes pas à la hauteur, que c’est trop tôt pour vous ?

Vous êtes au bon endroit car dans cet article vous allez découvrir comment on devient photographe de mariage professionnel :

Les étapes à suivre, le matériel photo minimum du minimum à avoir, la base de la base du métier, comment trouver ses premiers clients et enfin le plus important à faire :

SE BOUGER  LE CUL !

Je suis resté longtemps avec un gros post-it sur mon écran d’ordinateur qui disait :

“SI TU NE FAIS RIEN, IL NE SE PASSERA RIEN !”

La phrase parle d’elle même. Ce n’est jamais le bon moment. Il y a toujours cette peur qui est là, celle de l’inconnu, celle de se lancer. Vous vous trouvez toujours de bonnes excuses.

DE FAUSSES EXCUSES !

Je n’ai pas le matériel qu’il faut ! “

Oui le matériel est important pour certaines photos et oui le matériel est un confort pour travailler et ne pas être bridé !

Cependant pour réaliser un reportage de mariage, vous n’avez pas besoin de beaucoup de matériel.

Attention, c’est une prestation professionnelle, je ne parle pas de réaliser le reportage d’un mariage au smartphone, même si cela pourrait être très intéressant ! On oublie également les compacts et les bridges.

Il vous faut tout simplement :

  • Un boitier : reflex ou hybride de milieu de gamme.
  • Un objectif  : zoom de base ou un objectif fixe  (un 35mm ou équivalent cropé à ma préférence)
  • Si vous faites la soirée : un flash cobra
  • Un PC (ou mac) à peu près potable, disons avoir au moins 8 Go de RAM

et c’est parti !

“Je ne connais pas la partie administrative pour être professionnel !”

Le numéro de SIRET (pour la France)

Si vous êtes en France, devenir micro-entrepreneur (ex: autoentrepreneur) est un jeu d’enfant.

Tout peut se faire en ligne avec seulement quelques clics et formulaires à remplir :
https://www.guichet-entreprises.fr/fr/

Il faudra bien respecter les règles de facturation, de tenue de compte et ne pas oublier de déclarer son chiffre d’affaire mensuellement ou trimestriellement à l’urssaf.

La RCPRO

Bien que non obligatoire, je vous conseille fortement de souscrire à une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCPRO).

En effet, votre RC individuelle ne peut pas être utilisée si vous êtes en exercice de votre activité professionnelle.

Imaginez que vous cassiez un objet de valeur (en reculant par exemple) ou que vous blessiez quelqu’un :
Sans assurance vous n’avez plus qu’à fermer boutique…

Le contrat et les devis

Au minimum, vous devez avoir fait signer un devis sur lequel figure la date et le lieu du mariage. (en plus des mentions légales)

Je vous conseille également de demander un acompte entre 30% et 50% de la somme totale pour votre prestation. Cela engagera vos clients et vous sécurisera car la date est bloquée, vous ne pourrez rien faire d’autre ce jour là.

L’idéal est de faire signer un contrat de prestation. Prenez le temps de réfléchir à son contenu et il s’étoffera au fur et à mesure. Vous y détaillerez le contenu exact de votre prestation pour bien border ce pourquoi vous êtes engagé. Vous penserez aux cas d’annulation ou de report du mariage.

Vous pouvez ensuite ajouter diverses closes sur les frais de bouche par exemple, les frais de déplacement, le droit à l’image.
Le mieux est de se faire aider par un professionnel.
Dans tous les cas ayez toujours en tête qu’un contrat doit être équitable pour les deux parties et qu’il doit être rédigé avec des termes clairs et intelligibles. Pas de baratin, allez à l’essentiel.

“Je ne sais pas comment trouver mes premiers clients”

Pour mon premier mariage j’étais déjà installé en tant que photographe professionnel.

Je faisais principalement de la photo d’intérieur, immobilière et de déco.

Et j’en parlais !

Mon entourage savait que j’étais photographe. Et quand une collègue s’est mariée elle a naturellement pensé à moi.

Donc :

Parlez de vous à votre entourage, faites savoir que vous êtes photographe

C’est partie comme cela pour moi. Mon deuxième mariage a découlé directement de celui-ci puisque les mariés étaient des invités.

Créez un portfolio

C’est parti comme cela pour moi. Mon deuxième mariage a découlé directement de celui-ci puisque les mariés étaient des invités.

Et si vous n’avez pas encore fait de mariage, ou peu de prestations, créez vous un book : soit en tant que second shooter sur un mariage, soit sur le mariage d’un ami ou d’un membre de votre famille, soit simplement des photos de couple. Pour cela vous pouvez demander à un couple de poser pour vous. C’est également ce que j’ai fait à mes débuts.

Avoir un site internet

Une page Facebook c’est bien, mais un site internet c’est quand même un petit peu plus sérieux. Feriez vous confiance à un professionnel sans site internet pour un jour si important ? Certains le feront, moi non. J’écrirais un article prochainement entièrement la dessus.

“Je n’y connais rien en mariage”

Evidemment là… Il faut quand même un minimum

S’intéresser au déroulé d’un mariage classique

Aux types de cérémonies, au déroulé d’une cérémonie religieuse …

En France, un mariage traditionnel (mais il y a des variantes) c’est :
des préparatifs, le mariage civil s’il a lieu le jour J, une cérémonie laïque et /ou religieuse, un cocktail, un éventuel lancer de bouquet, des photos de groupes, de couples, un repas.

Renseignez vous également sur les photos à ne pas louper et les photos classiques à avoir sur un mariage et faites simplement preuve de bon sens.

Discutez en avec un photographe de mariage sur un groupe facebook, instagram ou en écrivant à un pro pour lui demander des conseils. Vous pourriez être surpris !

S’entretenir avec les mariés

Vous devez absolument discuter avec les mariés et clarifier leurs attentes.

Vous devez savoir tout ce que vous pouvez sur leur mariage : qui sera présent, qui seront les personnes les plus importantes pour eux, est ce qu’ils auront leurs parents, est ce une famille recomposée, leurs grand parents seront ils présent, les détails importants à leurs yeux…

Vous devez tout connaître sur le déroulé de leur mariage. Si c’est encore un peu tôt au moment où ils vous choisissent comme photographe, vous devez avoir de nouveau un contact avec eux quelques temps avant le jour J.

Le planning de leur mariage ne doit pas avoir de secret pour vous. Vous serez le garant du temps, vous devrez savoir quand se déroule les moments importants, où ils se déroulent, quand faire les photos de groupe. etc…

“Je ne sais pas quels tarifs appliquer”

Voilà une question très importantes et plus complexe qu’il n’y parait !

Si vous taper sur google “Tarifs photographe de mariage“, vous allez avoir bien du mal à avoir une réponse claire.

C’est parce que cela dépend de plusieurs facteurs :

L’expérience

À l’évidence comme dans tous les métiers et services, un débutant sera moins cher qu’un photographe expérimenté. Plus vous allez gagner de l’expérience, plus vous allez pouvoir augmenter vos tarifs. Mais il faut faire attention avec cela, car gagner en compétence c’est évidemment pratiquer, donc réaliser des reportages de mariage, mais pas que… Attention à ne pas se reposer sur ses lauriers. –> renvoi vidéo comment progresser en photo

La confiance en soi

Ce n’est pas une évidence, mais en réalité cela joue énormément. Si vous êtes sûr de vous, de ce que vous faites, de vos compétences vous aurez tendance à vendre vos prestations à un tarif supérieur.

La réalité du marché

C’est à dire, les prix pratiqué par la concurrence et quel type de clients vous pouvez atteindre.

Votre objectif professionnel

On en parlera plus en détails dans un prochain article : si votre but est de vivre de la photographie, et a fortiori de devenir un photographe de mariage professionnel, il va falloir penser à une stratégie de pricing sur le long terme, cohérente avec une activité pro et probablement avec des tarifs plus élevés. Cela dépendra de votre positionnement

Concrètement ce que je conseille : même si c’est pour votre premier mariage, à partir du moment où vous considérez que vous avec une certaine compétence en photo, je pense que vous ne devriez pas tarifer en dessous de 800€ pour une journée sans la soirée et je vous encouragerais plus à ne pas descendre en dessous de 1000€.

Penser comme une entreprise

Je ferais surement un article uniquement dédié à la tarification pour entrer dans le détail, mais tenez compte du fait que : vous allez être sur place minimum 8h, sans compter le temps de déplacement, le coût de déplacement, le coût de votre matériel (photo, ordinateur…), assurance, logiciels, charges sociales, temps de travail sur votre communication. etc…etc…etc…

Si vous voulez devenir professionnel, il va falloir penser comme une entreprise. On en reparlera. Vous pouvez d’ores et déjà me poser vos questions en commentaire.

Dans cette article on a vu que se lancer pour réaliser son premier mariage en tant que professionnel, c’était surtout une question d’état d’esprit : se bouger, réfléchir un minimum avant d’agir. Les questions du matériel et du statut qui semblent être les plus insurmontables sont en réalité les plus simples à résoudre.

Une prochaine fois je vous parlerai un peu plus en détail de ce métier.

Car ce n’est pas le tout de se lancer, il faut pouvoir en vivre décemment, ce qui amène à réfléchir à un business plan, une vision,  à définir ou affiner son style, avoir un bon état d’esprit . etc… Et puis il y a toutes les facettes du métier que vous ne soupçonnez pas.

LA NEWSLETTER DE MONSIEUR PHOTOGRAPHE
OUI JE VEUX RECEVOIR MES RESSOURCES OFFERTES !

Pour recevoir :
Une mini-formation vidéo GRATUITE (Les 7 Piliers de la réussite d'un photographe professionnel),
Un Ebook GRATUIT (Photographe Professionnel, devenir freelance, en vivre),
un exemple de DEVIS et des presets LIGHTROOM gratuits !
Et ne pas louper les derniers articles.

Adresse e-mail non valide
SHARE THIS STORY